Le mot qui revient le plus avec mes clients en coaching c’est : petit-déjeuner.

Et ouai en effet quand on s’intéresse à l’alimentation paléo on se rend vite compte que le petit déjeuner peut devenir problématique.

Le petit déjeuner classique en France, c’est une belle tranche de pain frais, tartiné de beurre et de confiture. Le tout trempé dans un café au lait. Bon et puis parce que le calcium c’est important, on va rajouter un petit yaourt nature. Ha oui sans oublier quelques cuillerées de sucre parce que sinon le yaourt il est trop acide.

Je rassure c’est du vécu on fait tous pareil. Vous et moi le premier avant de manger paléo.

Et donc le souci qui se présente avec ce genre de petit déjeuner ? Ben c’est qu’il ne contient que des produits non-paléo. Et tous, contiennent une grande quantité de sucre. Se réveiller avec une telle charge glycémique c’est du suicide.

Oui le mot est fort, mais il est choisi exprès.

Votre corps cherche en permanence à trouver un équilibre. Pour le glucose dans le sang c’est environ 1gr par litre. Plus ? C’est le diabète qui arrive en courant. Alors pour éviter ça le corps va libérer son hormone préféré. J’ai nommé l’insuline. C’est pratique pour éviter le diabète. Mais cela à un inconvénient. Comme il faut bien en faire quelque chose de ce sucre. Et qu’il serait dommage de perdre bêtement toute cette bonne énergie. Votre corps va trouver un moyen de la garder en réserve.

Un problème d’insuline.

Alors pour rappel, l’insuline va enclencher un processus qui va convertir le trop plein de sucre en graisse qui elle va pouvoir être stocké. Entre autre dans les cuisses, sur les hanches ou juste devant vos si jolis abdos. Et c’est la prise de poids qui commence. Un peu chaque matin.

A cela s’ajoute un deuxième problème. A chercher à faire baisser la glycémie, vous allez finir par manquer de sucre en quelques heures seulement. Et oui le corps a une grande inertie. Imaginez-le comme un immense cargo. Il lui faut des kilomètres pour s’arrêter. Une énergie considérable pour démarrer, ou faire demi tour. Mais c’est tellement facile de continuer à avancer même en coupant les moteurs.

Du coup vers 10h00 ? La fringale. La pause café de 10h00 c’est pas culturel. C’est une crise hypoglycémie causé par votre petit déjeuner. Bon allez heureusement, maintenant vous savez.

Et la solution il faut la chercher chez nos voisins.

Regardez un peu autour de vous !

Les Anglais, les Allemands, les Russes, les Chinois ?

Le petit déjeuner « continental » n’est pas la seule alternative. C’est juste culturel. Une habitude. Vos parents mangeaient sûrement comme ça et vos grands parents aussi. Rappelez-vous du cargo. On continue naturellement dans la même direction. Mais il est tout à fait possible de changer de cap. Ça va juste demander un peu d’effort le temps de prendre vos nouvelles bonnes habitudes.

Ainsi pour faire un petit déjeuné paléo on va chercher à réduire le niveau glucidique. Pour cela on va plutôt se tourner vers des bonnes protéines et des bons lipides.

Et oui du coup, c’est plus facile si votre petit dej est salé. Car ce sont les bonnes graisses qui apportent la satiété. Le sucre a plutôt tendance à ouvrir l’appétit. Alors qu’un œuf dur ça cale.

Pourquoi rendre le petit déjeuner si particulier ? Après tout c’est un repas comme un autre. Dans plein de pays c’est d’ailleurs le même repas du matin jusqu’au soir. Il n’y a pas de plat « spécial matin ».

Donc on va aller chercher des protéines dans les œufs. Qu’il soit dur, brouillé, à la coque ou en omelette peu importe.

On peut aussi prendre un reste de viande, type une tranche de rôti froid. Oui ça fait bizarre au début je sais, mais encore une fois. Pensez au cargo. C’est juste le temps de prendre l’habitude.

Un jus vert c’est cool aussi si vous avez un extracteur. Il va être moins sucré qu’un jus industriel. Et même si personne ne me croit quand je le dis : mes enfants adorent le jus d’épinard/ananas.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver pas mal de recette sur le blog.

Les oléagineux (genre une poignée d’amande ou de noix) sont très sympa aussi.

La recette de transition.

Et la recette classique pour faire la transition, vous la retrouverez un peu partout. C’est l’omelette sucrée.

Il suffit de l’agrémenté de quelques baies. Ou de cacao vous aurez le côté doux et sucré sans le sucre. C’est une bonne approche. Le cacao minimum 80% hein sinon ça sert à rien.

Finalement, si vous voulez plus d’astuces petit déjeuner j’ai justement un guide avec 10 recettes de petit déjeuner paléo. Elles sont volontairement plutôt sucrées, mais sans sucre. Hé hé. Cela vous permettra de prendre l’habitude de cuisiner le matin et progressivement de changer de cap.

C’est un peu un premier pas. Une étape transitoire avant d’attaquer les choses sérieuses et de commencer à vraiment brûler de la masse grasse.

Cliquez ici pour télécharger gratuitement votre livre de recettes paléo.

Si vous avez des astuces ou des recettes fétichent pour un petit déjeuner paléo sain et gourmand partagez les dans les commentaires je suis curieux de savoir comment vous organisez votre matin.

En attendant prenez soin de vous.

Damien.

Leave a Reply

Your email address will not be published.